******aa*******
Ils parlent de nous

2021-09-21

 

Andrée Sfeir s'exprime auprès de l'Office franco-allemand pour la Jeunesse (OFAJ) sur l'éducation à la citoyenneté

 

Interview avec Andrée Sfeir et Thomas Krüger sur l'éducation à la citoyenneté (ofaj.org)

"À l’approche des élections fédérales en Allemagne, nous avons donné la parole à deux personnalités au service de la citoyenneté des jeunes : Andrée Sfeir, présidente de l’association ÉVEIL, et Thomas Krüger, président de l’agence allemande pour l’éducation citoyenne (bpb).

 

Le contexte électoral a été marqué par une abstention record aux élections régionales en juin dernier ; et la campagne pour les élections présidentielles a commencé. Comment évaluez-vous, avec l’association EVEIL, l’éducation à la citoyenneté menée auprès de la jeunesse en France ?

 

Andrée Sfeir : L’éducation à la citoyenneté appartient d’abord aux parents. Elle est, en France, une mission essentielle de l’École de la République. Elle se déploie également dans le tiers temps de la vie du jeune, dans sa ville, dans les associations de jeunesse, sportives…  

Or nous vivons aujourd’hui dans une société de plus en plus éclatée. Et tandis que nous assistons à une perte d’autorité des parents et des institutions, nous assistons à une montée en puissance sans précédent d’une communication omniprésente dans la vie de l’enfant et du jeune. Dans ces conditions, l’éducation à la citoyenneté devient évidemment plus complexe.

Être parent est difficile. Nombreux sont ceux qui demandent de l’aide comme le rappelle le rapport sur les 1000 premiers jours de septembre 2020. Il est important d’y répondre et de rendre visibles les aides à la parentalité, quand elles existent, pour « reparentaliser » les parents – sur lesquels repose la première éducation citoyenne. L’enfant forge dans sa famille son identité sociale et culturelle, il y acquiert ses premières leçons de savoir-vivre et de vivre ensemble.

À l’École, l’enfant va forger « du commun » et les enseignants, composant avec des traditions culturelles différentes, vont expliquer les règles de notre République, les principes que nous portons ensemble et ainsi accompagner les jeunes dans la construction de leur citoyenneté.

L’association EVEIL a pour mission l’éveil des jeunes à leur rôle de citoyens. À l’école, nos intervenants ne se substituent ni aux parents ni aux professeurs. Ils sont des tiers, experts, à l’écoute des jeunes, qui ouvrent des espaces de discussion et de débat. En classe, ils les aident à décoder des situations de la vie quotidienne, à mieux nommer ce qu’ils ressentent ; par exemple, ai-je vécu une injustice ou une discrimination ? Ils les aident aussi à identifier les rôles qu’ils peuvent endosser à l’école, dans leur ville : délégué à l'écologie, membre d’une association, membre d’un Conseil de jeunes… Notre ambition est de rendre concret le concept de citoyenneté active, ce concept qui est notamment porté par les instances européennes et le Conseil de l’Europe, en vue de vivifier la vie démocratique dans nos pays européens. La citoyenneté active suppose d’amener les individus à s’interroger, à entrer dans une démarche analytique et critique, de les informer et les faire participer sur tous les sujets sur lesquels ils peuvent se déterminer, de susciter leur engagement.

En France, nombre de jeunes souhaitent s’engager. Pourtant leur participation aux élections est faible. Face à ce défi majeur, notre pays a besoin d’une mobilisation nationale en faveur de l’éducation à la citoyenneté de la jeunesse, associant les jeunes, la société civile et les médias.

 

Les élections allemandes se tiennent dans quelques jours. Dans ce contexte électoral, comment analysez-vous à la bpb les enjeux de l’éducation citoyenne en Allemagne ?

 

Thomas Krüger : De nombreuses élections ont lieu cette semaine. Dans le cadre des campagnes électorales, nous avons pu observer à plusieurs reprises des vagues de désinformation ciblées et la propagation de « fake news », notamment pendant les campagnes électorales. Il est donc indispensable, dans le domaine de l’éducation citoyenne, de proposer des ressources et de montrer comment reconnaître les « fake news » et comment y réagir. Mais pour lutter contre leur diffusion, nous devons atteindre toutes les couches de la société et leur fournir des informations adaptées. Il faut ici rappeler que l’éducation politique ne consiste pas seulement à diffuser des informations. Elle consiste également à fournir les outils nécessaires qui permettront à chacune et chacun de jouer un rôle actif dans la vie citoyenne. Concrètement, il peut s’agir de supprimer un message WhatsApp douteux au lieu de le transférer. Ou encore de se rendre dans un bureau de vote le 26 septembre prochain.

 

Comment les projets citoyens peuvent-ils favoriser l’éducation citoyenne des jeunes en Europe ? 

 

Andrée Sfeir : L’association EVEIL anime des ateliers et des interventions dans les établissements scolaires sur le développement durable et sur l’écocitoyenneté. À l’école, dès le plus jeune âge, des ateliers ludiques, dynamiques utilisant l’art, l’expérimentation, participent à développer l’esprit critique des enfants. Les enfants réfléchissent sur leurs choix, développent des comportements en lien avec l'environnement et acquièrent une conscience écologique.

L’association EVEIL intervient sur l’éducation à la citoyenneté européenne. Dans ce cadre, elle organise des rencontres entre des jeunes Européens de différents pays. Leur curiosité et leur écoute mutuelle démontrent déjà tout l’intérêt de ce type de projets citoyens. Les stéréotypes se déconstruisent lors de la rencontre. Le partage riche et confiant entre pairs est porteur pour tous les participants de nouveaux rêves et challenges.

Depuis 2015 et les attentats contre Charlie hebdo, EVEIL organise chaque année un concours vidéo sur le droit à la liberté d’opinion et le droit à la liberté d’expression. La capacité des jeunes à s’exprimer sur ce média est confondante. Leurs vidéos visent juste et démontrent à quel point les jeunes sont attachés à la démocratie. En 2021, les angles qu’ils avaient choisis en témoignent. Quelques exemples : dénonciation des discours de haine, piratage informatique et liberté d’expression journalistique, hommage poétique à la liberté et à Paul Eluard, etc.

 

Au cours de l’été 2021, la bpb et l’OFAJ ont développé ensemble un programme franco-allemand spécialement consacré à l’éducation citoyenne. Quelles sont vos attentes vis-à-vis des porteurs de projet en Allemagne, en France et en Europe ?

 

Thomas Krüger : La coopération prévue pour une durée de trois ans entre nous, la bpb, et l’Office franco-allemand pour la Jeunesse, n’a pas uniquement pour objectif de faire progresser la participation politique en France et en Allemagne. Il s’agit aussi de conforter la démocratie dans toute l’Europe. Particulièrement à l’approche des élections fédérales de 2021 en Allemagne et de l’élection présidentielle de 2022 en France : nous voulons que les jeunes s’impliquent activement dans la vie politique. Car l’avenir de l’Europe est entre les mains de la jeunesse. Sa participation et son engagement permettent de défendre les valeurs démocratiques européennes au-delà des frontières.

 

Quels sont les conseils de l’association EVEIL pour amplifier la participation des jeunes à la citoyenneté ?

 

Andrée Sfeir : Les jeunes vivent trop souvent dans un climat de violence. Ils ne sentent pas assez protégés, pas assez reconnus. Les adolescents considèrent qu’ils ne sont pas écoutés. Les médias ont parfois tendance à confondre jeunesse et délinquance. Les adultes doivent rétablir un lien de confiance.

Les jeunes s’engagent, dans la protection de la planète et de la biodiversité, dans l’humanitaire. Ils sont plus réticents vis-à-vis de la chose publique. En application de la CIDE, l’association EVEIL demande l’effectivité du droit à l’information pour les jeunes. Elle recommande aussi de les associer davantage à la vie de la cité et de reconnaître leur contribution.

Accompagner tous les jeunes vers la citoyenneté active nous concerne tous, l’avenir de nos démocraties en dépend.

 

Comment impliquer davantage les jeunes dans les décisions démocratiques et quelles sont les offres de la bpb à destination de la jeunesse ?

 

Thomas Krüger : Afin d’impliquer activement les jeunes dans les processus politiques, nous devons proposer une éducation citoyenne qui corresponde aux centres d’intérêt des jeunes adultes. Quels sont actuellement les sujets qui les mobilisent ? Quels formats et relais sont plébiscités et pour quelles raisons ? Nous voulons développer notre offre en coopération avec les jeunes. C’est pourquoi nous travaillons sur la base des tendances actuelles avec des personnes spécialisées dans la création de contenus pour les réseaux sociaux. Grâce à cette coopération, nous pouvons faire preuve de flexibilité et d’authenticité et fournir des supports d’information politique très accessibles. Avec les nombreuses élections qui se tiennent cette année, nous avons conçu des offres spécifiques pour ce groupe cible. À titre d’exemple, nous proposons la série « ABDELKRATIE goes wählen » sur YouTube, où deux humoristes fournissent des informations de manière ludiques sur le système électoral allemand. Et avec la série « GenZ meets Wahlen », le youtubeur darkviktory a produit six courtes vidéos d’animation sur les élections au Bundestag. Sans oublier le Wahl-O-Mat, notre outil le plus connu, qui s’adresse également aux jeunes. C’est sans doute d’ailleurs parce que les jeunes électrices et électeurs sont fortement impliqués dans la création du Wahl-O-Mat !""

 


2021-07-05

 

La classe de 3eB du collège Gaston Lefavrais à Putanges-le-Lac, coup de coeur du concours Génération Energie

 

 

presse

Le quotidien régional Ouest-France revient sur la victoire du collège Gaston Lefavrais à Putanges-le-Lac, lauréat " coup de coeur " de la 2e éd du concours créatif 2021.

 

 concours créatif 2021

 

 


17 août 2021

 

« Une belle aventure pour les élèves »

 

le courrier de fourmies

 

L’hebdomadaire du nord, Le Courrier de Fourmies, revient sur la « belle aventure des élèves » de la  1ere STI2D du lycée Camille Claudel de Fourmies, lauréats « Coup de cœur » du concours Génération Energie 2021 grâce au « Le super-héros des écogestes », un dessin animé sur la protection de l'environnement.

 

Retrouvez l’intégralité de l’article ici.

 


30 juin 2021

 

Le quotidien L'indépendant revient sur la mention "Défenseur des enfants" du collège Antoine Courrière au Prix Eveil à la citoyenneté 2021

 

logo journal lindependant

 

 

Le quotidien régional du sud-ouest, L'Indépendant revient sur la " belle reussite des élèves des classes de 5e " du collège Antoine Courrière à Cusac Cabardès (Aude 11), lauréats ayant reçu la mention "Defenseur des enfants" du concours Prix Eveil à la citoyenneté 2021, pour leur vidéo "Non merci".

 

Retrouvez l'intégralité de l'article sur le site du journal.    

 


16 juin 2021

 

Le journal d'information en ligne de la région du Grand-Est, Saint Dié info revient sur une intervention du Programme Génération Energie

 

logo_saintdie_info

 

Saint Dié infojournal en ligne de la région du Grand-Est, revient sur deux interventions du programme Génération Energie au collège Joseph Julien Souhait à Saint-Dié-des-Vosges (88). Les éco-délégués ont été sensibilisés aux fondamentaux de l'économie d’énergie et aux moyens de la mettre en œuvre au quotidien. 

 

Retrouvez l’intégralité de l’article sur le site du journal. 

 


15 juin 2021

 

Régions Magazine revient sur le programme Génération Energie

 

logo-Régions-Magazine

 

"Ce programme a rencontré depuis son lancement un véritable succès ! "

 

Régions Magazine, revue consacrée à l'actulité des territoires, régions et des métropoles revient sur le programme Génération Energie.

 

Retrouvez l’intégralité de l’article sur le site du journal.   

 


15 juin 2021

 

Le quotidien Centre Presse de l'Aveyron revient sur une intervention du Programme Génération Energie

 

  logo_centre_presse

Centre Presse, quotidien départemental de l'Aveyron revient sur une intervention du programme Génération Energie au collège Sainte-Marie de Cassagnes (12). Les élèves de 3e et 4e ont été sensibilisés aux enjeux liés aux économies d’énergie et aux moyens de les mettre en œuvre au quotidien. 

 

Retrouvez l’intégralité de l’article sur le site du journal.   

 

 


03 juin 2021

 

RCI, Radio Caraïbes Internationale, évoque la victoire du lycée Paul Lacavé, lauréat "Mention artistique et professionnelle" du Prix Eveil à la citoyenneté 2021

 

logo_rci

"Les élèves du Lycée professionnel Paul Lacavé ont reçu la mention artistique et professionnelle dans le cadre du concours vidéo national Prix Eveil à la citoyenneté 2021... L’idée leur est venue après la mort brutale du professeur Samuel Paty. Un décès qui a suscité de nombreuses discussions au sein de l'établissement au sujet de la problématique du vivre-ensemble..."

 

Retrouvez l’intégralité de l’article sur le site de la radio ici

 

 


03 juin 2021

 

France tv info / Guadeloupe 1ère revient sur le lauréat « Mention artistique et professionnelle » du Prix Eveil à la citoyenneté 2021.

 

logo-france-tv-infoLa chaine d'information des territoires d'Outre-mer Guadeloupe 1ère de France Tv revient sur la victoire du lycée professionnel Paul Lacavé primé lauréat "Mention artistique et professionelle" pour sa vidéo "Non aux messages de haine sur les réseaux sociaux".  

"Les élèves du lycée Paul-Lacavé, à Capesterre-Belle-eau, ont réalisé une chanson sur les messages de haine sur les réseaux sociaux. Cette création leur a valu la Mention artistique et professionnelle du concours Prix Éveil à la citoyenneté 2021".

 

Retrouvez l’intégralité de l'article sur le site Francetvinfo ici

 

 

 


03 juin 2021

 

" Grâce à ce Prix, les élèves ont dignement représenté l’académie et leur établissement "

 

logo_caraibnews

"... Grâce à ce Prix, les élèves ont dignement représenté l’académie et leur établissement lors de la cérémonie de remise des prix, qui s’est tenue le jeudi 27 mai 2021 ... "

 

CaraibCréoleNews site d'information des DOM-TOM revient sur la victoire du lycée Paul Lacavé, lauréat mention "Artistique et professionelle" au concours Prix Eveil à la citoyenneté 2021 grace à la vidéo "Non aux messages de haine sur les réseaux sociaux "

 

Retrouvez l'intégralité de l'article sur le site du journal 

 

 

 


29 mai 2021

 

Le Dauphiné libéré promeut le lauréat mention Éducation nationale du Prix Éveil à la citoyenneté 2021

 

 logo_dauphine_libere

" Livron-sur-Drôme : les apprentis du CFMDA vainqueurs du prix Eveil "

Le Dauphiné libéréquotidien régional, revient sur la victoire du CFA de Livron-sur-Drôme, lauréat de la 7e édition du Prix Éveil à la citoyenneté 2021, mention "Éducation Nationale" pour leur vidéo « J’écris ton nom ».   

 

Retrouvez l'intégralité de l'article sur le site du journal Le Dauphiné libéré

 

 

 

 


23 mai 2021

 

Le Télégramme, quotidien régional de l'Ouest, revient sur une semaine d'action de sensibilisation sur les économies d'énergie Eveil au collège des 2 Rives de Landerneau (29)

 

logo_le_telegramme

 

 

"... Les élèves des 2 Rives ont trouvé le sujet très intéressant..."

Pendant une semaine, les élèves de quatrième du collège Les 2 Rives à Landerneau dans le Finistère (29) ont été sensibilisés sur les économies d'énergie par les conférenciers Eveil. 

 

Retrouvez l'intégralité de l'article sur le site du journal Le Télégramme ici

 


11 mai 2021

 

Educavox revient sur le nouveau programme Éveil " Identité culturelle et mobilité en Europe"

 

logo-educavox

Educavox, media citoyen spécialisé dans l'actualité de l'enseignement, de l'éducation et de l'école revient sur le nouveau programme d'Éveil  "Identité culturelle et mobilité en Europe" à destination des lycéens franciliens. 

 

Retrouvez l'intégralité de l'article sur le site Educavox   

 

 

 


10 mai 2021

 

Retombée média sur le concours Prix Éveil à la citoyenneté !

 

Damien Delerin, journaliste au magazine Les nouvelles de Mureaux, Seine & Vexin et animateur de la nouvelle rubrique vidéo Webtélé2r, a reçuFreddy Clairembault Délégué Général Eveilce 7 mai 2021pourprésenter le Prix Éveil à la citoyenneté 2021 et sa cérémonie de remise des prix.  

 

Retrouvez l’intégralité de l’interview sur la chaine Youtube du journal :  https://les-nouvelles-des-mureaux.com/spip.php?rubrique36

 

 

 
 

 


05 mai 2021

 

Prix Eveil à la citoyenneté 2021 : le site 1 jour 1 actu pour enfants reprend le témoignage d’une élève participante au Collège des Bourgognes à Chantilly (60)

 

1jour1act-journal

 1 jour 1 actu, site quotidien d’informations pour les enfants, a interviewé Léa, 12 ans, élève au collège des Bourgognes à Chantilly. Elle raconte comment sa classe a réalisé un « petit film sur la liberté d’expression » dans le cadre de la 7e édition du Prix Éveil à la citoyenneté 2021. 

 

Retrouvez l'intégralité de l'interview ici

 

 1 jour 1 actu, « l’actualité à hauteur d’enfants » est le 1er site quotidien d’infos pour les enfants (à partir de 8 ans) qui vise à donner aux enfants les clés pour décrypter l'actualité des adultes sur différents supports (dessin animé, vidéo, texte…), de façon simple et ludique.

 


2021-04-21

 

L’observatoire des zones prioritaires revient sur le partenariat Eveil-Festiprev

 

logo-ozp

 

« Un festival et un prix à destination des jeunes pour promouvoir l’éducation à la citoyenneté… »  

 

L’observatoire des zones prioritaires revient dans sa lettre d’information sur le partenariat entre Éveil et Festiprev.

 

Retrouvez l’intégralité de l’article ici

 


23 avril 2021

 

ToutEduc évoque le partenariat Eveil-Festiprev

 

logo-touteduc

 

« Montrer l’engagement citoyen des jeunes“, voilà le combat que souhaite mener l'association Eveil en établissant un partenariat avec l'événement Festiprev. 

 

ToutEduc, site d’information des professionnels de l’éducation, revient sur le partenariat entre Éveil et Festiprev.

 

Retrouvez l’intégralité de l’article sur le site de ToutEduc

 


01 avril 2021

 

La radio Alternative Fm évoque le Prix Eveil à la citoyenneté

 

 

 alternative-fm

 

«La liberté d’expression et d’opinion : un des droits de l’Homme défendu par l’association Éveil auprès des élèves ». La radio associative valdoisienne, Alternative FM, basée à Persan (95) revient sur la 7e du concours Prix Éveil 2021.

 

Retrouvez l’intégralité de l’article sur le site de la radio : http://www.alternativefm.fr/la-liberte-dexpression-et-dopinion-un-des-droits-de-lhomme-defendu-par-lassociation-eveil-aupres-des-eleves/

 


22 mars 2021

 

UNIDIVERS

 

couverture-rencontre-dilcrah

 

 

Unidivers.fr, journal bréton annonce la rencontre sur les discriminations organisée par Eveil à l'occasion de la semaine d'éducation et d'actions scontre le racisme et l'antisémitisme 2021

 

"Séance de sensibilisation sur le thème des discriminations au Lycée Fernand Léger, le vendredi 26 mars...

 

L’Association Eveil en partenariat avec la plateforme Tous uniques, Tous unis animeront conjointement dans le cadre de la semaine de lutte contre les discriminations un atelier débat de sensibilisation sur le thème de la lutte contre toutes les formes de discriminations"....

 

Retrouvez l'intégralité de l'article ici

 

 


18 mars 2021

 

Minizou journal des jeunes et ados Isérois (Isère) présente le concours Prix Eveil à la citoyenneté 2021

 

journal_minizou

 

https://www.minizou.fr/ados/2282-le-prix-eveil-a-la-citoyennete-2021-promouvoir-le-droit-a-la-liberte-d-expression-et-d-opinion

 

 

"Créé en 2015, suite à l’attentat contre Charlie Hebdo, le concours « Prix ÉVEIL à la citoyenneté » promeut la liberté d’expression et d’opinion.

Destiné aux ​collégiens, lycéens et apprentis de tous les établissements scolaires de France (Métropole et DOM-TOM)​, l’objectif de ce concours est de donner la parole aux jeunes, les inviter à mener une réflexion approfondie sur l’importance de ce que signifie s’exprimer librement en société, émettre ses opinions sans peur, sans crainte de représailles, mais aussi l’importance d’accepter la diversité des opinions et le respect de l’opinion de l’autre même sans forcément le partager.

Le but de ce concours est de réaliser en autonomie ou grâce à l’aide des encadreurs/enseignants, une courte vidéo d’une durée maximale de 4 minutes sous l’angle ​pédagogique​, ​artistique​, ​humoriste… sur le ​thème de la « liberté d’expression et d’opinion ». Depuis sa création il y a 6 ans, ​chaque année plus de 200 élèves participent​ à ce challenge"....

 


15 mars 2021

 

Une intervention Génération Energie citée dans l'Aisne Nouvelle, journal des Hauts de France

 

Retrouvez l’intégralité de l’article ici

 

interv-col-chesnoy-ac-lille

 

Le journal des Hauts-de-France L'Aisne Nouvelle revient sur une intervention au collège de la Chesnoye à Saint-Gobain dans l’Aisne (02 de Jean-Michel Roustand, intervenant Éveil de l’académie de Lille.

 

« S’il est un sujet d’actualité, c’est bien celui des économies d’énergie. Au collège de la Chesnoye, les élèves y ont été sensibilisés. Vendredi, les 76 élèves des quatre classes de 4e ont bénéficié d’un atelier d’éducation au développement durable destiné à leur « présenter les fondamentaux de l’énergie, à les sensibiliser de manière ludique aux enjeux d’économies d’énergie et à leur donner des clés pour en réaliser au quotidien », souligne le principal de collège, Nicolas Diedic… »

 


08 mars 2021

 

Journée des droits des femmes : Andrée SFEIR, Présidente et co-fondatrice de l'association EVEIL en direct et en exclusivité sur BFM Business !

 

 

Dans le cadre de la journée des droits des femmes, Andrée SFEIR, co-fondatrice et Présidente de l'association EVEIL, s'est exprimée en direct sur BFM Business, dans l'émission Tech and Co. Elle a présenté les activités de l'association aux côtés de François Sorel, et notamment en termes d'égalité fille-garçon : "Pour nos jeunes, les déterminismes sexués sont encore très importants (...) EVEIL les aide à déconstruire les stéréotypes et à trouver leur voie".

 

 

 

 

 
 

 

Retrouvez le replay de l'émission ici:

 

 


08 mars 2021

 

Prix Eveil à la citoyenneté : clôture des candidatures le 12 avril 2021

 

 

 

 

https://rouen.fr/breve/2021/02/prix-eveil-a-citoyennete-cloture-candidatures-12-avril-2021

 

Les candidatures pour participer à la 7e édition du prix Eveil à la citoyenneté sont à déposer avant le 12 avril 2021.

 

Les jeunes, encadrés par des enseignants, devront réaliser une vidéo de 4 minutes sur le thème de la liberté d'expression et d'opinion sous l'angle de leur choix.

 

Créé en 2015, ce concours est destiné aux collégiens, lycées et apprentis de tous les établissements scolaires français.

 

Il a pour but d'inviter les jeunes à réfléchir sur l'importance de la liberté d'expression et d'opinion sans craindre de représailles et sur celle du respect et de l'acceptation de la diversité des idées sans forcément partager ces dernières.

 

Un sujet d'autant plus d'actualité au regard de l'assassinat de l'enseignant Samuel Paty à l'automne dernier et de l'ouverture du procès de l'attaque meutrière contre Charlie Hebdo.

 

Dépôt des candidatures par mail concours@eveil.asso.fr.

Plus d'infos sur le prix Eveil à la citoyenneté sur le site Internet de l'association Eveil

 

 


25 février 2021

 

Prolongation du programme Génération Energie jusqu'en 2022 !

 

 

https://www.environnement-magazine.fr/territoires/article/2021/02/25/132788/prolongation-programme-generation-energie-jusqu-2022

 

 

 

 

Fort de son succès, le programme de sensibilisation des élèves aux enjeux du réchauffement climatique « Génération Energie », sera prolongé jusqu’en juin 2022.

Sensibiliser les collégiens et lycéens aux enjeux de la transition énergétique… Telle est la mission du programme Génération Energie qui a été mis en place par Eni Gas & Power France en partenariat avec l’association Eveil. Depuis la rentrée scolaire 2019, ce programme a sensibilisé plus de 86 mille élèves aux économies d’énergie et à la lutte contre le réchauffement climatique.

Ce projet a été mandaté par la Direction Générale de l’Energie et du Climat et l’Agence de la transition écologique (Ademe). Son objectif initial consistait à sensibiliser 4000 classes de collégiens et lycéens de 2018, jusqu’en décembre 2020. Les retours des élèves et des professeurs sont majoritairement positifs. À savoir que 93 % des professeurs interrogés « seraient prêts à réinscrire de nouvelles classes l’année prochaine ».

Fort de son succès, ce programme se prolonge pour accompagner plus de classes vers le chemin de la transition écologique. Ainsi, le nouvel objectif est d’intervenir dans 6000 classes supplémentaires d’ici juin 2022.

Une formation dédiée aux enseignants

Les trois étapes du programme restent inchangées : une intervention en classe présentant les grandes notions du secteur de l’énergie, une plateforme digitale regroupant différents modules et quiz ainsi qu’un concours créatif sur le thème de l’écologie et des écogestes du quotidien. Des récompenses attendent les meilleures réalisations.

Le petit plus de cette année, est l’ouverture d’une nouvelle formation dédiée aux enseignants. Celle-ci a pour but de leur donner les outils pour transmettre les notions de transition énergétique et d’économie d’énergie à leurs élèves. « Avec cette nouvelle formation, le programme permet d’ancrer son action dans le temps, auprès d’enseignants au contact des nouvelles générations sur le long terme », peut-on lire dans un communiqué.

Les enseignants de collèges et lycées pourront désormais se former tout en continuant d’inscrire leurs classes au programme sur generation-energie.fr.

 

 


15 février 2021

 

Les collégiens d’Anne-Franck, à Lambersart, sensibilisés aux gestes éco-responsables

 

logo_la_voix_du_nord

 

https://www.lavoixdunord.fr/931169/article/2021-02-06/les-collegiens-d-anne-frank-lambersart-ont-ete-sensibilises-aux-gestes-eco

 

 

« …Savez-vous que votre téléphone portable a fait quatre fois le tour de la Terre avant d’arriver dans vos mains ? » Les élèves se regardent, incrédules. « Et que si internet était un pays, ce serait le troisième consommateur d’énergie au monde ? » …

 

Le quotidien régional La voix du Nord a suivi Capucine Cailliez (référente Éveil de l’académie de Lille) en intervention au collège Anne-Frank de Lambersart sur le programme des économies d’énergie.

 

 


11 février 2021

 

Le Programme Génération Energie présenté dans La République du Centre

 

intervention_macedo_une_rep_du_centre

 

https://www.larep.fr/ferte-saint-aubin-45240/actualites/les-interventions-ont-eu-lieu-la-semaine-passee_13914456/

 

Le quotidien régional du Centre-Val-de-Loire et Loiret revient sur l'intervention de Maryline Macedo référente Eveil de l'académie Orléans-Tours auprès des élèves de 4ème du collège Le Pré-des-Rois (La Ferté-Saint-Aubin, 45).

 

« … La responsabilisation des élèves est centrale à l'enjeu de démultiplication des éco-comportements sur le territoire : ambassadeurs d'économies d'énergie au sein de leurs foyers, ils diffuseront les bonnes pratiques non seulement à leurs proches, mais aussi en devenant « écollégiens » pour populariser les bonnes pratiques auprès de leurs camarades… »

 

 


05 février 2021

 

Au Relecq-Kerhuon, les collégiens se penchent sur le climat et les énergies grâce à l'association EVEIL

 

intervention_e_ollivier_ouest_france

https://www.ouest-france.fr/bretagne/le-relecq-kerhuon-29480/le-relecq-kerhuon-les-collegiens-se-penchent-sur-le-climat-et-les-energies-7143480

 

Le quotidien Ouest-France a suivi des interventions d'Elisabeth Ollivier, référente académique EVEIL en Bretagne, sur le programme Génération Énergie, auprès des élèves de 5eB et 5eC du Collège Camille Vallaux au Relecq-Kerhuon (29).

 

« … En petits groupes, les élèves ont réfléchi sur les écogestes qu’ils mettaient déjà en place au collège ou dans leur vie quotidienne. Ils se sont engagés à approfondir ce mode de fonctionnement. Les 5e vont pouvoir en discuter en famille grâce à un jeu de questions-réponses qui leur a été distribué lors de la séance.

Cette intervention est la première étape d’un travail sur les énergies qui sera approfondi dans plusieurs matières comme la géographie, la SVT et la physique … »

 

Erratum : l'article mentionne que l'action est réalisée par l'association "Génération Énergie ». Notez que c'est l'association Éveil qui réalise le programme "Génération Énergie ».

 

 


04 février 2021

 

Vidéo du média Ta Voix (Voix du Nord) sur une intervention du programme Génération Energie

 

couverture_intervention_prog_gene_energie

 

https://www.lavoixdunord.fr/videos/les-collegiens-d’anne-frank,-a-lambersart,-sensibilises-aux-gestes-eco-responsables?param01=q0sm0u3¶m02=01499695¶m03=6

 

« Ta voix », nouveau média jeunesse du quotidien régional La Voix du Nord, a suivi une intervention de Capucine Cailliez, référente académique Éveil dans les Hauts de France, au collège Anne-Franck à Lambersart (59), dans le cadre du programme Génération Energie.

 

Témoignage d’Emma, élève de 3e : « Je pense qu’il y’a des choses qu’on va devoir sacrifier pour faire des petits gestes pour l’environnement. Et du coup, on n’est pas forcément informés là-dessus ou on n’en a pas forcément envie. Et du coup, c’est bien de faire des interventions comme ça pour nous en informer… »

 


14 janvier 2021

 

Intervention EVEIL sur les économies d'énergie à Auby (59), reprise par L'Observateur du Douaisis

 

retombee_presse_auby

 

Les lycéens aubygeois de l’école professionnelle Ambroise Croisat (Auby 59) ont suivi une intervention du programme EVEIL nommé Génération Energie, sur les économies d’énergie, présentée par Capucine Cailliez, référente Éveil de l’académie de Lille.

 

Le quotidien local l’Observateur du Douaisis revient sur cette journée de sensibilisation sur « l’utilisation des énergies et son impact sur le changement climatique que les élèves mettront un point d’honneur à appliquer chez eux et au lycée ».

 

 


14 janvier 2021

 

À Lezay "Les collégiens s’engagent pour les économies d’énergie" aux côtés d'EVEIL

 

logo_journal_lanouvelle_republique

 

https://www.lanouvellerepublique.fr/deux-sevres/commune/lezay/a-lezay-les-collegiens-s-engagent-pour-les-economies-d-energie

 

 

 

Pierre Ferrie-Gay, référent EVEIL dans l'académie de Poitiers, était au collège Jean Monnet de Lezay (79) pour présenter aux élèves de 3e les enjeux des économies d’énergie et les leviers au quotidien pour contribuer à préserver la planète.

 

« Si les contraintes sanitaires (port du masque et distanciation) ont rendu la communication entre l’intervenant et les élèves plus compliquée, ces derniers ont fait preuve d’une connaissance avancée des problématiques du réchauffement climatique, de l’effet de serre, du tri sélectif, du recyclage et de la lutte contre les gaspillages. Ils ont approfondi la notion d’économie circulaire et, à la demande de Pierre Ferrié-Gay, ils ont dressé une liste très pertinente d’éco-gestes que chacun, toutes classes sociales et toutes générations confondues, peut accomplir au quotidien pour la sauvegarde de notre planète … »

 


11 janvier 2021

 

Le programme Génération Energie présenté aux lycéens aubygeois par EVEIL dans le quotidien La Voix du Nord

 

logo_journal_la_voix-du-nord

 

https://www.lavoixdunord.fr/920176/article/2021-01-14/auby-les-lyceens-sensibilises-aux-gestes-ecocitoyens

 

La conférencière EVEIL Karine Seigneur a présenté aux élèves du lycée professionnel Ambroise Croisat (Auby 59, académie de Lille ) les différentes ressources énergétiques et leur utilisation.

 

Le quotidien régional La Voix du Nord revient sur cette journée de sensibilisation des élèves sur les écogestes pour préserver la planète.

 

 


05 janvier 2021

 

Intervention de Freddy Clairembault, Délégué général, sur le module citoyen "Qu'est-ce qu'être Français ?" auprès des jeunes du centre Epide de Margny-les-Compiègne (60)

 

 

Freddy Clairembault, Délégué général de l'association EVEIL intervient de 14h à 16h au module citoyen "Qu'est-ce qu'être Français ?", organisé par FR-Tous uniques, tous unis, à Margny-les-Compiègne (60) et auprès des jeunes de leur partenaire, le centre Epide (Etablissement Pour l'Insertion dans l'Emploi).

 

Ero Ngoubili, chef d'entreprise et vice-président de la plateforme FR-Tous uniques, tous unis et Abel Boyi, Délégué général de FR-Tous uniques, tous unis seront également présents.

 

 


19 décembre 2020

 

Le journal L'Express mentionne EVEIL dans un article sur l'identité française, "être français"

 

 

"Fais pas ton Français!" : les dessous d'une expression polysémique - L'Express

 

Dossier spécial être français, par Agnès Laurent

 

"Fais pas ton Français!" : les dessous d'une expression polysémique

 

Dans certains quartiers, "le Français" désigne l'autre, plus blanc, plus riche, plus intégré. Une fracture linguistique qui en révèle bien d'autres.

 

"La réflexion fuse, comme un rappel à l'ordre : "Vas-y, fais pas ton Français!" Pour un mot compliqué utilisé dans une conversation de potes ou une trop grande proximité affichée avec les chefs dans le boulot. Le terme se fait plus tendre, presque craintif, prononcé par une jeune fille qui raconte avoir rencontré un garçon, "un Français" ajoute-t-elle, anxieuse, déjà, à la réaction de ses parents immigrés. Dans la bouche d'élèves qui parlent de leurs profs comme de "purs Français", la locution décrit un monde étranger, à des années-lumière du leur. Chaque fois, elle est utilisée par des gens qui sont eux-mêmes français. Troublant décalage. Il serait trop simple, à la manière de certains extrémistes de droite, de n'y voir que le rejet d'une nationalité dans laquelle ils ne se reconnaissent pas. Il serait trop facile de l'édulcorer en un usage sémantique. Parce qu'elle dessine un "eux" et un "nous", l'expression raconte les fractures de la société.

 

" Vous, les Français." Cette juxtaposition de mots, Aymeric Patricot - longtemps professeur en Seine-Saint-Denis, enseignant désormais dans une ville moyenne de l'est de la France, auteur de La Révolte des Gaulois (Léo Scheer) - l'a souvent entendue : "C'est un euphémisme pour parler des 'Français de souche', de ceux qui étaient là avant eux." Dans un pays multiculturel et métissé, le "Français" renvoie à la couleur de la peau. On entend, entre copains, les uns et les autres se désigner par leurs origines, sans plus d'arrière-pensée, ni de hiérarchie : il y a le Malien, le "rebeu" et le "céfran". "Dans ma famille, on dit les 'Français' pour dire 'les Blancs'. Français devient presque une race. Moi, je dis 'Blanc'", corrige Fatiha Boudjahlat, professeur en collège à Toulouse et auteur de Combattre le voilement (Le Cerf).

 

 

Dans certaines familles, levocable dessine aussi les contours d'une fracture sociale et culturelle. On désigne ainsi un monde auquel on ne se sent pas appartenir. On distingue le lycée de "quartier" de l'établissement de "Français", plus réputé. On cherche parfois à mettre ses enfants dans une "école de Français", manière de dire "une où il n'y aura pas trop d'Arabes", même lorsque l'on est soi-même d'origine maghrébine. "Quand mesélèves parlent "des Français", ils évoquent une réalité dont ils se sentent exclus. Ils désignent ainsi ceux qui vivent dans les pavillons, ceux qui vont skier l'hiver..., on est vraiment dans une question de classe sociale", constate Pierre*, professeur dans un collège d'un quartier difficile des Yvelines. Simon, qui officie dans la banlieue est, complète : "Etre français, c'est aussi parler unelangue qui n'est pas la leur. Du coup, en tant que professeur, parisien, je suis l'archétype du Français. En revanche, lesBlancsde la classe ne sont pas rejetés, ils parlent la même langue, partagent la même culture."

 

Le langage courant se fait alors l'écho plus ou moins conscient des blessures ressenties au fil des années. Abel Boyi est un quadra, fils de Congolais immigrés dans les années 1970. Il grandit dans le quartier Barbès-Stalingrad dans le nord de Paris, mais sa mère l'a envoyé dans une école privée dès ses premières années. Il a très tôt connu le "eux" et le "nous" : d'un côté, à l'école, il était souvent le seul enfant noir, et on lui disait "toi, tu as l'air bien"; de l'autre, au quartier, ses copains, même blancs, lui parlaient du racisme chez ses camarades d'école. "Je répondais: il y a des gens bien et des imbéciles des deux côtés. Moi, j'ai pris la décision d'épouser ma francité et de ne pas me laisser atteindre par les remarques. Mais pour certains, se voir désigné comme immigré, qu'on leur demande de s'intégrer, alors qu'ils sont français, c'est très déshonorant. Et ils se replient sur leurs communautés ", résume l'homme qui a retranscrit ses réflexions dans Qu'est-ce qu'être français?

 

Se rassurer en se raccrochant au mythe du pays d'origine des parents

 

Selon l'enquête Trajectoires et Origines (TeO), menée par l'Institut national des études démographiques, 82% des immigrés naturalisés français et 89% de leurs descendants ont "le sentiment d'être français", mais ils sont respectivement 50% et 37% à ne pas se "sentir reconnus comme des Français". Un second pourcentage que Vincent Tiberj, professeur des universités à Sciences po Bordeaux, juge problématique : "Quand c'est le descendant de descendants d'immigrés qui est vu comme pas français, c'est un problème. Il faut s'interroger sur le regard qui est porté sur eux."

 

Ce rejet alimente l'envie de se raccrocher au pays d'origine des parents. Quitte à entretenir un mythe. C'est ainsi que, pour certains enfants, l'Algérie devient le pays où l'électricité est gratuite, où l'on peut aller au restaurant tous les jours - les parents ne disent-ils pas, lorsqu'ils y sont en vacances, "Ici, ça ne coûte rien"? C'est ainsi que le "bled", qu'il soit au Maghreb ou en Afrique noire, est l'endroit où l'on vit dans une belle maison et pas dans un appartement trop peuplé, où il fait chaud tout le temps parce qu'ils n'y vont qu'en été, où ils sont libres de faire ce qu'ils veulent.

 

 

Les adultes ne sont pas dupes. Mais en négligeant de parler de différences de niveau de vie entre les pays, ils maintiennent leurs enfants dans un entre-deux complexe. "Pour ces gamins, la double appartenance est en réalité une douleur, une demi-appartenance. Ici, ils ont l'impression d'être mal considérés par les 'Français' et, quand ils sont en vacances au bled, on les appelle 'les Français' et on les croit riches", reprend Pierre, l'enseignant des Yvelines. "L'important, ce n'est pas la racine, c'est l'enracinement. Le problème, c'est que si l'on ne se sent pas d'ici, on ne se sent pas chez soi", renchérit Fatiha Boudjahlat, qui prépare un troisième ouvrage, plus personnel, qu'elle veut intituler "les nostalgériades".

 

Parce qu'ils ne veulent plus entendre des jeunes dire qu'ils sont maliens, marocains ou algériens alors qu'ils sont français, les adultes qui les croisent - professeurs en tête - s'efforcent de trouver des exemples très concrets pour leur prouver qu'ils le sont autant que les autres. L'un leur démontre que l'insolence dont ils font preuve est bien d'ici - au bled, elle ne serait pas tolérée. Tel autre leur rappelle qu'ils sont français, notamment dans les bêtises qu'ils font - s'ils se font prendre, ils seront jugés comme les autres. "Ils ont souvent une vision décevante de la France. Alors, au-delà de la présentation des valeurs citoyennes et des recours qu'ils peuvent faire lorsqu'ils sont victimes de discrimination, je leur rappelle les avantages qu'il y a à être français. En comparant avec des pays comme la Chine, où les musulmans sont persécutés ; l'Arabie saoudite, où l'on n'a pas le droit de changer de religion", détaille Amirpasha Tavakkoli, de l'association Eveil, qui intervient dans les établissements scolaires sur les questions de citoyenneté. Histoire que, dans la bouche de ces collégiens et de ces lycéens, demain, le "Français" ne désigne pas un autre, lointain, inatteignable, mais eux-mêmes."

 

*Le prénom a été modifié

 

 


11 décembre 2020

 

Le journal Ouest France reprend également l'intervention Génération Energie au collège St Yves à Tréguier (22)

 

Tréguier. Les collégiens de Saint-Yves formés à l’écocitoyenneté (ouest-france.fr)

 

 

"Élisabeth Olivier, de l’association Éveil (agréée par l’Éducation nationale), référente pour l’académie de Rennes est intervenue lundi et mardi auprès des élèves de 6e, 5e et 4e du collège Saint-Yves.

 

Elle leur a présenté le programme de « Génération énergie », relatif aux fondamentaux du secteur de l’énergie et les enjeux liés aux économies d’énergie. « Le but est de les faire réfléchir aux solutions applicables au quotidien, comme réduire l’empreinte carbone. »

 

Les collégiens sont invités à « être les ambassadeurs et des bonsécocitoyens auprès des familles et de votre environnement. »

 

Au total, 10 000 élèves seront sensibilisés aux problèmes du réchauffement climatique, avant décembre 2022. Cette campagne de sensibilisation est ponctuée par un concours baptisé Les écocomportements."

 

 


09 décembre 2020

 

Le Télégramme mentionne une intervention du programme Génération Energie au collège St Yves à Tréguier (22)

 

 

https://www.letelegramme.fr/cotes-darmor/treguier/treguier-a-saint-yves-on-sensibilise-les-collegiens-aux-economies-d-energie-09-12-2020-12670047.php

 

 

"Lundi et mardi, 146 élèves du collège Saint-Yves ont bénéficié de l’intervention de l’association Génération Énergie, agréée par le ministère de l’Éducation nationale, afin de les sensibiliser en tant que citoyens sur le thème de l’environnement et les enjeux liés aux économies d’énergie. L’intervenante, Élisabeth Ollivier, leur a présenté les fondamentaux du secteur de l’énergie (...)"

 

Erratum : l'article mentionne l'association Génération Energie, mais il s'agit bien de l'association EVEIL qui lance le programme Génération Energie dans les établissements scolaires.

 


25 novembre 2020

 

Le Télégramme reprend une intervention Génération Energie à Guilers (29)

 

 

Des collégiens de Croas Ar Pennoc, à Guilers, sensibilisés aux éco-gestes | Le Télégramme (ampproject.org)

 

 

"Dans le cadre du projet pluridisciplinaire sur le thème de l’eau et de l’énergie, mené par les classes de 5e de Martine Fourn (histoire-géographie), de Stéphane Frouin (physique-sciences), et de Myriam Le Reste (science de la terre), au collège Croas Ar Pennoc, à Guilers, en partenariat avec « water family » pour l’eau, Elisabeth Ollivier, de Génération énergie, est intervenue pour sensibiliser les élèves aux problèmes de l’eau dans le monde. Pour cela, elle leur a remis un livret afin qu’ils puissent faire des exercices comme, par exemple, fabriquer sa propre lessive ou qu’ils prennent des engagements.

 

Concernant l’énergie, Elisabeth Ollivier a sensibilisé les élèves aux éco-gestes, en lien avec la consommation d’énergie et les diverses formes d’énergie. Des compléments ont été fournis, comme des ressources plate forme e-learning et concours.

 

Un travail de restitution et d’exploitation, en lien avec les programmes de 5e des trois disciplines concernées, sera mené dans toutes les classes de 5e."

 

Erratum : il s'agit du programme Génération Energie de l'association Eveil et non l'association Génération Energie.

 


24 novembre 2020

 

Le site étudiant Studyrama présente le Prix Eveil à la citoyenneté 2021

 

 

Lancement de la 7e édition du Prix ÉVEIL à la citoyenneté ! (studyrama.com)

 

"Créé en 2015, suite à l’attentat contre Charlie Hebdo, le concours « Prix ÉVEIL à la citoyenneté », est un cri d’indignation face à l’attaque contre un principe fondateur, un pilier des valeurs républicaines : la liberté d’expression et d’opinion. Un cri qui sonne « Plus jamais ça ».

Un concours en faveur de la liberté d’expression

 

Destiné aux collégiens, lycéens et apprentis de tous les établissements scolaires de France (Métropole et DOM-TOM), l’objectif du concours Prix ÉVEIL à la citoyenneté est de donner la parole aux jeunes, les inviter à mener une réflexion approfondie sur l’importance de ce que signifie s’exprimer librement en société, émettre ses opinions sans peur, sans crainte de représailles, mais aussi l’importance d’accepter la diversité des opinions et le respect de l’opinion de l’autre même sans forcément le partager.

 

Le but de ce concours est de réaliser en autonomie ou grâce à l’aide des encadreurs/enseignants, une courte vidéo d’une durée maximale de 4 minutes sous l’angle pédagogique, artistique, humoristique... sur le thème de la « liberté d’expression et d’opinion ».

 

Les inscriptions se font via l’adresse concours@eveil.asso.fr !

La date limite d’envoi des vidéos est fixée au lundi 12 avril 2021"

 


22 novembre 2020

 

Le journal Ouest France met en valeur une intervention sur le programme Génération Energie à Concarneau (29)

 

https://www.ouest-france.fr/bretagne/concarneau-29900/concarneau-generation-energie-sensibilise-aux-sables-blancs-7059938

 

 

Elizabeth Ollivier, référente pédagogique EVEIL dans la région académique de Rennes, est intervenue le 17 novembre auprès des élèves de 6ème du collège des Sables Blancs à Concarneau (29), dans le Finistère. Elle les a sensibilisés aux économies d'énergie, dans le cadre du programme Génération Energie.

 

Erratum : l'article mentionne l'association Génération Energie, mais il s'agit bien de l'association EVEIL qui lance le programme Génération Energie dans les établissements scolaires.

 

 


19 novembre 2020

 

Le media online Presse Agence.fr publie les mots d'EVEIL sur la journée internationale des droits de l'enfant, dans sa lettre économique et politique de la région PACA

 

 

http://www.presseagence.fr/lettre-economique-politique-paca/2020/11/19/paris-journee-droit-de-lenfant-avec-lassociation-eveil/

 

 

"La lutte pour le respect des droits de l’enfant, une urgence citoyenne portée par l’association EVEIL.

 

Le 20 novembre marque la Journée Internationale pour les droits de l’enfant : la lutte contre les injustices faites aux plus jeunes et le besoin d’accompagnement des mineurs sont des défis quotidiens qui impliquent tant les institutions au cœur de cette problématique que les citoyens ordinaires que nous sommes. A ce titre, l’association Éveil, agréée par le Ministère de l’Éducation nationale, s’engage depuis plus de 25 ans auprès des enfants, au travers de ses partenaires institutionnels les plus proches tels que le COFRADE (Conseil français des associations pour les droits de l’enfant) et, sur le terrain, au travers de ses programmes de sensibilisation à l’écocitoyenneté auprès des jeunes élèves d’écoles primaires à Paris (maternelle et élémentaire).

 

Intervention écocitoyenne EVEIL en classe de Grande Section à l’école maternelle Porte de Brancion à Paris

 

Depuis 1997, Éveil est partenaire et membre du COFRADE, qui fédère des associations qui œuvrent en France, sur un ou plusieurs des champs d’application de la Convention internationale relative aux droits de l’enfant, la CIDE. En effet, Éveil a pour mission l’accompagnement de l’enfant vers l’âge adulte dans sa dimension citoyenne, en le sensibilisant aux différentes thématiques citoyennes telles que le développement durable, la lutte contre les discriminations, les valeurs de la République Française, l’Europe, l’orientation professionnelle ou l’hygiène et la santé. A ce titre, Andrée SFEIR, Vice-Présidente de l’association EVEIL, représente l’association au COFRADE et après avoir présidé le COFRADE, elle en est désormais la Présidente d’honneur depuis 2016. ../association/reseaux.php

 

Le travail et l’engagement d’Eveil pour la promotion des droits de l’enfant se poursuivent également sur le terrain, au cœur des classes d’élèves d’écoles primaires à Paris (maternelle et élémentaire). Le programme Eveil de sensibilisation au développement durable et aux économies d’énergie, nommé “Pour Paris demain, devenons écocitoyens”, s’inscrit dans le cadre des travaux de performance énergétique réalisés par la Mairie de Paris dans 100 écoles.Depuis 2012, l’association propose des interventions gratuites en classe, de la Grande Section de maternelle au CM1/CM2 (niveau avec des interventions à distance possibles également). Des concours de poèmes ou de comptines sont également organisés, selonles classes, afin de faire réfléchir les jeunes enfants collectivement sur les économies d’énergie et la protection de la planète. Pour inscrire vos élèves ou enfants à ce programme de sensibilisation écocitoyenne : ../interventions/paris-ecocitoyens.php

 

La promotion et la défense des droits des enfants, à commencer par celui d’avoir accès à l’éducation citoyenne, sont des engagements de l’association Eveil depuis maintenant plus d’un quart de siècle. Chaque année, ce sont 75 000 enfants et jeunes adolescents qui sont sensibilisés aux enjeux de la citoyenneté grâce à l’association EVEIL."

 

 


18 novembre 2020

 

Le média BRUT lance une vidéo sur la lutte contre les discriminations, en collaboration avec EVEIL et les youtubeurs Jaymax et Jayci

 

 

 

 

 

 
 

Le média Brut propose une vidéo sur la lutte contre les discriminations, reprenant des extraits d'une intervention de l'association Eveil au Lycée Fernand Leger d'Ivry sur Seine le 6 novembre 2020, en présence des youtubeurs Jaymaxvi, Jayci et de la conférencière EVEIL Hélène Milcent. Merci pour cette belle collaboration, ainsi qu'aux élèves de 3ème prépa pro pour leur participation active.

 


15 novembre 2020

 

Le journal Nice Matin évoque les interventions Génération Energie dans un collège à Roquefort-les-Pins (06) et dans un lycée à Grasse (06)

 

 

https://www.pressreader.com/france/nice-matin-cannes/20201115/281814286398022

 

 

Nadine Mermet, intervenante EVEIL dans les académies d'Aix-Marseille, Nice et Montpellier, intervient dans des établissements dans le département des Alpes Maritimes en ce mois de novembre. Grâce à son aide, ces interventions ont bénéficié d'une retombée dans la presse quotidienne régionale et plus particulièrement Nice Matin.

 

 


06 novembre 2020

 

Le magazine "Pour Toute la Famille" mentionne les actions de senbilisation d'EVEIL dans la lutte contre le harcèlement scolaire.

 

 

 

https://www.pourtoutelafamille.com/journee-mondiale-2020-contre-le-harcelement-a-lecole-quand-les-associations-sactivent/

 

Selon l’Education nationale, plus de 700 000 élèves sont victimes d’agressions répétées, toutes catégories sociales confondues. Ce jeudi, la Journée nationale devenue, en 2020, « Journée mondiale contre le harcèlement à l’école » entend sensibiliser les parents et les professionnels de l’Education sur les pratiques du harcèlement au-delà du temps scolaire, dans les réseaux sociaux.

 

Le cyberharcèlement constitue un fléau redoutable, partagé et répandu sur de nombreux sites et plateformes internet. En 2019, le suicide de Evaëlle, une élève de 11 ans montrait une fois de plus que le harcèlement scolaire n’est pas anodin et s’avère dramatique s’il n’est pas traité à temps. Celui-ci s’exerce aussi de différentes manières.

 

Ce mardi 3 novembre, l’association Marion, la main tendue a inauguré la première « Maison de Marion » à Orsay, dans l’Essonne, avec le soutien de la Région Ile-De-France . Ce centre chargé d’accompagner les personnes victimes de harcèlement et leurs familles, prodigue une formation aux enseignants, organise des groupes de paroles, des ateliers d’aide à la parentalité et des suivis contre le décrochage scolaire.

 

De son côté, l’association Eveil et son programme « Lycéens, pour la Citoyenneté » sensibilise les lycéens dans les établissements scolaires de la région parisienne. Plus de 2 500 interventions que l’association mène tout au long de l’année et qui ne s’arrêtent pas à la Journée mondiale contre le harcèlement à l’école. Les élèves y trouvent un espace pour débattre de citoyenneté, d’Europe, d’hygiène et santé, de développement durable et d’orientation professionnelle.

 

Eveil est présent aussi sur Youtube à travers une vidéo intitulée « Sur les réseaux pense à ton alter égo » réalisée par le collège Claudie Haigneré de Rochefort, dans le Gard. Dans cette vidéo, la parole est donnée à des Collégiennes et Collégiens qui y dénoncent en citant des exemples, le non-respect du droit à l’image et du droit à la dignité sur les réseaux sociaux.

 

 


05 novembre 2020

 

Le magazine mensuel Parents mentionne l'association EVEIL dans le cadre de la journée internationale de lutte contre le harcèlement scolaire

 

 

https://www.parents.fr/actualites/enfant/harcelement-scolaire-jeudi-5-novembre-premiere-journee-internationale-de-lutte-contre-le-harcelement-872064

 

"Harcèlement scolaire : jeudi 5 novembre, première Journée internationale de lutte contre le harcèlement.

 

En France, 700 000 enfants et adolescents sont victimes de harcèlement à l’école, au collège ou au lycée. Il faut en parler pour faire bouger les choses.

 

Moqueries, insultes, bousculades, mises à l’écart… Le harcèlement scolaire prend de nombreuses formes. Une enquête réalisée par Milan presse montre que plus de la moitié des élèves interrogés ont déjà été témoins de harcèlement. La plupart du temps, cela se passe dans la cour de récréation ou à la cantine. Parfois, en classe. Si certains enfants osent en parler, d’autres se taisent, par peur des représailles, ou de ne pas être crus.

 

Quels moyens mis en œuvre ?

 

Demain, vendredi 6 novembre à 14 heures, une visioconférence sur le thème du harcèlement scolaire sera proposée aux élèves de CM1, CM2, et 6e. On peut s’y inscrire via le lien suivant : https://education.1jour1actu.com/webinaire/webinaire-prevenir-harcelement

Il suffit aux enseignants d’envoyer les questions des élèves. Nicole Catherine, pédopsychiatre y répondra.


En cas de harcèlement scolaire, on peut aussi appeler le numéro suivant : 3020.


L’association Eveil propose également des débats pour sensibiliser les lycéens à la citoyenneté, ainsi qu’un concours annuel vidéo. Plus d’information sur : ../interventions/lyceens-franciliens-pour-la-citoyennete.php


L’association Hugo a également réalisé une vidéo avec les parents, les enfants, les familles, à destination de Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education nationale."

 

 


03 novembre 2020

 

La radio France Bleu Limousin donne la parole à Freddy Clairembault, Délégué général, sur l'association EVEIL

 

 

https://www.francebleu.fr/emissions/assos-limousines/limousin

 

Freddy Clairembault, Délégué général de l'association EVEIL, s'est exprimé ce matin à 9h sur les enjeux de l'association dans une émission de radio nommée "Les assos limousines", présentée par Marie-Ange Roulencq, sur France Bleu Limousin. Ecoutez le podcast du 3 novembre dans le lien ci-dessus.

 


27 octobre 2020

 

Le magazine Le courrier de l'Atlas annonce le lancement du Prix Eveil à la citoyenneté 2021 !

 

 

https://www.lecourrierdelatlas.com/societe-7e-edition-du-prix-eveil-a-la-citoyennete/

 

"Le concours Prix ÉVEIL à la citoyenneté destiné aux plus jeunes lance son édition 2021. Une occasion nécessaire d’évoquer la liberté d’expression et d’opinion aujourd’hui en France.

 

Depuis 2015, l’idée est toujours la même : promouvoir la liberté d’expression et d’opinion auprès des jeunes.

« Une impérieuse nécessité », précise même le communiqué de l’association ÉVEIL, quelques jours après l’ouverture du procès contre l’attentat de Charlie Hebdo et l’assassinat de l’enseignant Samuel Paty.

« La menace qui pèse sur la liberté d’expression et d’opinion est permanente, (…) il est nécessaire de continuer à promouvoir ce principe auprès du grand public, en particulier des jeunes ».

L’idée est d’encourager les jeunes à « émettre ses opinions sans peur, sans crainte de représailles » et d’apprendre, en contrepartie, à « accepter la diversité des opinions et le respect de l’opinion de l’autre même sans forcément le partager ».

 

Date limite : 12 avril

 

Pour participer au concours, il faut réaliser en autonomie, ou grâce à l’aide des enseignants, une vidéo de 4 minutes maximum sur le thème de la « liberté d’expression et d’opinion ».

La date limite d’envoi des vidéos est fixée au lundi 12 avril 2021. La cérémonie de remise des prix aura lieu le 26 mai suivant. Chaque année plus de 200 établissements participent à ce challenge.

 

2 500 interventions chaque année

 

Le Prix ÉVEIL à la citoyenneté est destiné aux collégiens, lycéens et apprentis de tous les établissements scolaires de France métropole et outre-mer. Il a été créé en 2015, après l’attentat qui a ciblé la rédaction de Charlie Hebdo.

C’était « un cri d’indignation face à l’attaque contre un principe fondateur, un pilier des valeurs républicaines : la liberté d’expression et d’opinion ».

Depuis sa création en 1993, l’association ÉVEIL réalise chaque année plus de 2 500 interventions sur les enjeux de la citoyenneté dans les établissements scolaires sur tout le territoire national."

 

 


22 octobre 2020

 

Les éditions Esteval annoncent également le lancement du Prix Eveil à la citoyenneté 2021

 

 

Lancement du concours Prix Eveil à la citoyenneté 2021 : Liberté d'expression - La Bulle des entrepreneurs - Esteval Editions

 

Reprise du communiqué de presse du 20 octobre 2020 : ../association/Communiques-de-presse.php

 

 


21 octobre 2020

 

Le média online Mediadreams annonce le lancement du Prix Eveil à la citoyenneté 2021 !

 

https://mediadreams.fr/lancement-du-concours-video-prix-eveil-a-la-citoyennete-2021-liberte-dexpression/

 

"Prix ÉVEIL à la citoyenneté 2021 : promouvoir la liberté d’expression et d’opinion auprès des jeunes est une impérieuse nécessité !

 

L’ouverture du procès contre l’attaque de Charlie Hebdo et le récent assassinat de l’enseignant Samuel Paty rappellent que la menace qui pèse sur la liberté d’expression et d’opinion est permanente et qu’il est nécessaire de continuer à promouvoir ce principe auprès du grand public, en particulier des jeunes. Créé en 2015, suite à l’attentat contre Charlie Hebdo, le concours « Prix ÉVEIL à la citoyenneté », est un cri d’indignation face à l’attaque contre un principe fondateur, un pilier des valeurs républicaines : la liberté d’expression et d’opinion. Un cri qui sonne « Plus jamais ça ».

 

Destiné aux collégiens, lycéens et apprentis de tous les établissements scolaires de France (Métropole et DOM-TOM), l’objectif de ce concours est de donner la parole aux jeunes, les inviter à mener une réflexion approfondie sur l’importance de ce que signifie s’exprimer librement en société, émettre ses opinions sans peur, sans crainte de représailles, mais aussi l’importance d’accepter la diversité des opinions et le respect de l’opinion de l’autre même sans forcément le partager.

 

Le but de ce concours est de réaliser en autonomie ou grâce à l’aide des encadreurs/enseignants, une courte vidéo d’une durée maximale de 4 minutes sous l’angle pédagogique, artistique, humoristique… sur le thème de la « liberté d’expression et d’opinion ». Depuis sa création il y a 6 ans, chaque année plus de 200 établissements participent à ce challenge.

 

Les inscriptions se font via l’adresse concours@eveil.asso.fr Toutes les informations sont disponibles sur le site ../prix-eveil/prix-eveil-citoyennete.php. La date limite d’envoi des vidéos est fixée au lundi 12 avril 2021. La cérémonie de remise des prix aura lieu le 26 mai 2021 (en ligne ou en présentiel en fonction de l’évolution de la situation sanitaire).

 

L’association EVEIL soutient la famille de Samuel Paty, ainsi que les professeurs de France qui enseignent à leurs élèves la liberté d’expression et d’opinion."

 

 


19 octobre 2020

 

Ouest France publie sur une intervention Génération Energie à Ploudamézeau (29)

 

Ploudalmézeau. Au collège, une réflexion sur la consommation d’énergie (ampproject.org)

 

 

"Dans le cadre de leurs cours de géographie et d’éducation morale et civique, les élèves de 5e du collège Edouard-Quéau ont bénéficié d’une intervention de l’association Génération Énergie jeudi 8 et vendredi 9 octobre. À cette occasion, ils ont découvert les problématiques du réchauffement climatique dues aux émissions de gaz à effet de serre. Par des exemples précis, les jeunes ont pu mesurer cet impact sur la planète et répondre à diverses questions, comme « pourquoi mon smartphone pollue-t-il ? » Chacun a ainsi pu réfléchir à sa propre consommation d’énergie et trouver des solutions faciles pour la réduire. Pour finir, les élèves ont été invités à poursuivre la réflexion grâce au jeu distribué à chacun ou encore la possibilité de jeux éducatifs en ligne qui leur est proposée. Dans le prolongement de cette intervention, il est prévu d’organiser un challenge entre toutes les classes de cinquième ! "

 

Erratum : il s'agit bien du programme Génération Energie de l'association Eveil et non l'association Génération Energie.

 

 


17 octobre 2020

 

Le quotidien breton, Ouest France, revient sur des interventions du programme Génération Energie au lycée Couzinet à Challans (85)

 

https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/challans-85300/challans-couzinet-parle-energie-et-chasse-au-gaspillage-6573486

 

Au lycée Couzinet, jeudi 17 octobre, trois classes ont participé à un plan de sensibilisation aux économies d’énergie. Pierre Ferrie-Gay, animateur de l’association Éveil, a ouvert le débat avec les élèves.

 

Le programme Génération énergie, c’est quoi ?

 

C’est l’un des programmes qui a été choisi par le ministère de la Transition écologique et solidaire en matière d’incitation aux économies d’énergie. Co-financé par le fournisseur d’énergie ENI et l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), ce plan de sensibilisation, confié à l’association Éveil, a fait sa véritable rentrée en septembre dans plusieurs collèges et lycées. D’ici fin 2020, 4 000 classes, de la 6e à la terminale, devraient bénéficier de ce programme. Pierre Ferrie-Gay, un des animateurs, a présenté, jeudi 17 octobre, au lycée Couzinet, sa troisième intervention en Vendée. « Dans l’académie de Nantes, 25 lycées et collèges se sont inscrits au programme pour un total de 88 classes, précise-t-il. Ce soir, toujours au niveau de l’Académie, on sera à 14 classes sensibilisées dans quatre établissements. » ....

 


09 octobre 2020

 

Le journal La République du Centre cite le programme Génération Energie

 

 

https://www.larep.fr/montargis-45200/actualites/des-eleves-du-college-du-chinchon-ont-ete-sensibilises-aux-gestes-qui-protegent-lenvironnement_13850774/

 

   

Le journal La République du Centre a publié un article sur l'intervention de Maryline Macedo, référente de l'association EVEIL dans les académies d'Orléans-Tours et Limoges, auprès des élèves de 3ème groupe avenir du collège du Chinchon à Montargis (45). Ils ont été sensibilisés aux économies d’énergie dans le cadre du programme Génération Energie.

 

 

 


26 septembre 2020

 

Intervention de Freddy Clairembault, Délégué général, au forum "Les défis de la jeunesse face au décrochage scolaire" à Avon (77)

 

 

Le forum était organisé par la plateforme "Un avenir pour Avon" et "FR - Tous uniques, tous unis".

 

Freddy Clairembault est intervenu aux côtés :

- d'Aurélie Pululu, fondatrice de A.Child et coach en relation parent/enfant.

- de Rachel Correia, coordinatrice MIDS à la Direction des Services Départementaux de l'Education nationale (DSDEN) 93

 

 


08 août 2020

 

Le journal La Croix l'Hebdo cite les lauréats du Prix Eveil à la citoyenneté 2020 dans sa rubrique "Vous avez 5 minutes ?"

 

 

https://www.la-croix.com/JournalV2/Vous-avez-cinq-minutes-2020-08-08-1101108259

 

"Admirez les ados

Les élèves du collège des Bourgognes, à Chantilly (Oise), ont voulu dire par vidéo leur soutien aux enfants victimes de violences, particulièrement exposés lors de la période de confinement. Leur création, si elle n’a pas le léché d’un clip institutionnel, est touchante et pleine de sensibilité. Ma faute, interprétation dansée de l’insupportable violence faite aux enfants, leur a valu le prix Éveil à la citoyenneté 2020.

eveil.asso.fr (onglet Prix Éveil). "

 


23 juillet 2020

 

Le magazine littéraire ActuaLitté aborde le Prix Eveil à la citoyenneté 2020 sous l'angle de la liberté d'expression face à la maltraitance infantile

 

 

https://www.actualitte.com/article/patrimoine-education/enfants-maltraites-liberte-reseaux-sociaux-les-adolescents-denoncent/101887

 

"L’association EVEIL, agréée par le Ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, a lancé en 2020 une édition inédite de son concours annuel, le Prix « Eveil à la citoyenneté ». Créé suite aux attentats dans les locaux de Charlie Hebdo en 2015, ce concours permet à tous les jeunes collégiens, lycéens et apprentis de France de présenter une vidéo sur la liberté d’expression et d’opinion.

Malgré le contexte sanitaire particulier de cette année, la distance et une organisation spécifique, les établissements scolaires ont manifesté un engagement sans failles et les élèves ont abordé des sujets sensibles comme la maltraitance infantile ou le harcèlement scolaire, notamment numérique.

Depuis 2015, le Prix EVEIL représente un moyen d’expression fort pour de nombreux jeunes. Chaque année, professeurs et élèves s’unissent pour aborder diverses thématiques en lien avec la liberté d’expression, d’opinion et la citoyenneté. En 2020, ce sont notamment la maltraitance infantile et le harcèlement numérique qui résonnent, parmi les six vidéos reçues et les 111 élèves qui en sont à l’origine.

 

Chaque année, 73 000 cas de maltraitance infantile sont identifiés par la police et la gendarmerie en France, soient 200 enfants concernés par jour, selon le manifeste Massacre des Innocents, publié en 2018, publié par Françoise Laborde, ancienne journaliste et Michèle Creoff, Vice-Présidentes du Conseil national de la protection de l’enfance. Et la période du confinement a été révélatrice de ces maux.

 

De fait, le jury du Prix Eveil a souhaité récompenser en fin d’année le Collège des Bourgognes à Chantilly (60) pour sa vidéo « Ma faute », qui met en lumière la danse comme moyen d’expression des jeunes victimes de la maltraitance au sein de leurs familles. La protection des enfants et la défense de leurs libertés fondamentales sont aussi des sujets importants pour l’association, puisque le jury du Prix Eveil compte, parmi ses membres, la Défenseure des droits des enfants et adjointe du Défenseur des droits, Geneviève Avenard, ainsi qu’Andrée Sfeir, Vice-Présidente de l’association Eveil et Présidente d’honneur du COFRADE, qui veille à la bonne application de la Convention relative aux droits de l’enfant en France.

 

Le prix « Collège » a donc été décerné à la vidéo « Ma Faute » du collège des Bourgognes à Chantilly (60), qui traite des maltraitances infantiles. La mention « Défenseure des enfants » a été décernée à la vidéo « Sur les réseaux pense à ton alter ego » du collège Claudie Haigneré à Rochefort du Gard (30), qui sensibilise sur l’utilisation des réseaux sociaux par les jeunes et sur les dangers du harcèlement numérique. La mention « EVEIL » a été décernée à la vidéo « Liberté » du lycée François Rabelais à Fontenay-le-Comte (85), qui décrit les différentes modalités de la liberté d’expression.

 

Cette sixième édition était différente par sa forme, dont les modalités ont été réalisées à distance, mais nécessaire par son fond. La situation sanitaire a pu être un moment d’angoisse, d’incompréhension ou de doutes pour beaucoup de jeunes. Il semblait donc utile de maintenir le concours, afin de laisser à tous ces élèves l’opportunité d’interagir autrement.

 

La liberté d’expression n’a alors jamais semblé aussi importante que maintenant, dans un quotidien où les réseaux et les médias exposent chacun à des problématiques urgentes. Permettre aux élèves d’avoir une voix, c’est permettre à une génération de s’emparer de sujets auxquels ils font face, afin de mieux les comprendre. "

 


13 juillet 2020

 

Intervention de Freddy Clairembault, Délégué général, dans un webinaire sur "les réseaux sociaux dans le débat sur la diversité après le meurtre de Georges Floyd"

 

 

Freddy Clairembault, Délégué général de l'association EVEIL, intervient le 13 juillet de 15h à 16h30 dans un wébinaire organisé par le Centre d'Observation et d'Analyse du web, sur la thématique des "réseaux sociaux dans le débat sur la diversité après le meurtre de Georges Floyd".

 

Freddy Clairembault y est l'invité de Florent Kossivi Tiassou, fondateur du Centre d'Observation et d'Analyse du web, membre du jury du Prix Eveil à la citoyenneté 2019 et journaliste à la rédaction francophone de la radio Deutsche Welle, spécialiste de l'environnement.

 


10 mars 2020

 

La Nouvelle République cite le programme Génération Energie (Esvres, 37)

 

La Nouvelle République a publié un article sur l'intervention de Johann Butterbach, intervenant de l'association EVEIL, auprès des élèves de 6ème du collège Georges Brassens, à Esvres (37). Ils ont été sensibilisés aux économies d’énergie dans le cadre du programme Génération Energie.

https://www.lanouvellerepublique.fr/indre-et-loire/commune/esvres/citoyens-et-environnement-a-georges-brassens

 

 


05 février 2020

 

Interview de Freddy Clairembault, Délégué général, sur la chaîne Webtele2R (Les Mureaux, 78)

 

Ce mercredi 5 février 2020, la Webtélé 2r a interviewé Freddy Clairembault, délégué général de l'association Éveil, et Darius "Coach Darius" de "Domine ton Futur", afin qu'ils présentent la 6ème édition du "Prix Éveil". L'interview s'est déroulée dans les locaux de la radio RVVS (aux Mureaux), juste après l'émission "Fan de télé" d'Osman.

 

 

 

 

 
 

 


14 janvier 2020

 

Interview d'une intervenante Génération Energie à la Radio Collège Edgar Faure (Valdahon, 25)

 

Le 14 janvier 2020, Nathalie Jayet, une intervenante d'EVEIL, a présenté l'association EVEIL et le programme Génération Energie à la Radio Collège Edgar Faure (93.4 FM), après avoir sensibilisé des élèves sur les économies d'énergie, au collège Edgar Faure à Valdahon (25).

 

Pour l'écouter, c'est ici !

 


L'espace numérique de l'éducation en Brétagne invite les élèves à participer au concours Prix Eveil 2021

 


 
Informations légales
Réalisation K to K